Un conseiller vous rappelle gratuitement

Renseignez puis validez le formulaire ci-dessous.

Un conseiller vous rappelle gratuitement

Renseignez puis validez le formulaire ci-dessous.

La mobilisation et l’aide pour la rénovation énergétique sont des piliers essentiels des projets du Gouvernement Macron dans le cadre du Plan Climat et Politique Logement ainsi que de la stratégie à long terme visant la neutralité carbone en 2050.

Les lois, mesures et aides financières imaginées par le Gouvernement au sujet de la rénovation énergétique se révèlent ainsi prolifiques et peuvent concerner tous les ménages français.

Décryptons ensemble ce qui change en 2018 et ce dont vous pouvez bénéficier si vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique. 

En marche vers une rénovation énergétique nationale et prioritaire

Selon Nicolas Hulot, actuel ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, « le plan de rénovation énergétique va donner des moyens inédits aux Français pour rénover leurs logements avec une attention particulière pour les ménages modestes ».
Avec ce plan, le Gouvernement souhaite ainsi faire de la rénovation énergétique une priorité nationale, qui trouve son point de départ dans la mobilisation générale vers la réduction de notre consommation d’énergie.

Pour atteindre l’objectif de sobriété énergétique, cette loi rénovation énergétique prévoit de nombreuses actions regroupées autour de 4 grands axes :

  • faire de la rénovation énergétique une priorité nationale identifiée et organisée autour d’objectifs hiérarchisés, d’une communication adaptée, de l’organisation de dispositifs territoriaux d’accompagnement et la mise en place d’un pilotage global et participatif
  • lutter contre la précarité énergétique et massifier la rénovation chez les particuliers par le biais d’une réforme globale de l’aide financière rénovation énergétique, d’un service public de la performance énergétique de l’habitat avec un guichet unique pour tout le monde ainsi qu’une approche industrielle de la rénovation des passoires thermiques
  • favoriser la rénovation des bâtiments publics et tertiaires par la rénovation de 25% du parc immobilier de l’Etat en 5 ans, la mobilisation de 3 milliards d’euros pour accompagner les collectivités dans la rénovation de leur parc tertiaire ainsi que l’amélioration de la base légale du décret tertiaire
  • renforcer les compétences et l’innovation en améliorant les dispositions permettant la reconnaissance des entreprises comme garantes de l’environnement ainsi que la formation des professionnels du bâtiment, mais également en soutenant l’innovation dans ce secteur et en encourageant sa diffusion

Autrement dit, pour la rénovation énergétique Macron et son Gouvernement affichent clairement de profondes ambitions et se donnent les moyens de les relever en remaniant totalement la subvention rénovation énergétique globale. 

Aides rénovation énergétique 2018 : tout ce que vous devez savoir

En dehors des aides financières prévues par l’Etat, les avantages d’une éco-rénovation résident principalement dans la réalisation d’économies sur vos factures d’énergie, l’amélioration de votre confort au quotidien et l’augmentation de la valeur patrimoniale de votre bien.

Par ailleurs, l’ensemble des composantes de l’aide rénovation énergétique mise en place par l’Etat a récemment fait l’objet de nombreux remaniements dans le cadre de ce grand projet de transition énergétique. C’est ainsi que vous pouvez bénéficier de différents soutiens financiers et/ou avantages fiscaux si vous souhaitez améliorer l’efficacité énergétique de votre logement en effectuant des travaux comme l’isolation de votre toiture, des murs, le remplacement des fenêtres, le changement de votre système de chauffage ou d’une chaudière plus performante par exemple.

Voici pour vous un résumé de ces aides rénovation énergétique 2018.

N’hésitez pas à consulter les sites officiels rattachés à chacune de ces aides pour obtenir le détail des conditions de leur obtention, les dépenses et les types de travaux éligibles correspondants.

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Valable pour les contribuables qu’ils soient imposables ou non, celui-ci permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses des travaux d’économie d’énergie. Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent est remboursé au ménage.

A savoir qu’en 2019, ce crédit d’impôt rénovation énergétique devrait prendre une nouvelle forme et être transformé en une prime exceptionnelle de rénovation énergétique, versée lors de la réalisation des travaux.

  • L’éco-prêt à taux zéro

Accessible à tous les propriétaires, l’éco-prêt à taux zéro permet de financer les travaux de votre logement dans le cadre d’une éco-rénovation, sans devoir faire d’avance de trésorerie et sans avoir à payer d’intérêts.

Ce prêt rénovation énergétique est disponible jusqu’au 31 décembre 2018.

  • La prime « Coup de pouce économies d’énergie »

Valable jusqu’au 31 mars 2018, elle permet de bénéficier d’une aide pour financer les travaux de performance énergétique de vos équipements.

Cette prime rénovation énergétique s’adresse aux ménages sous conditions de ressources éligibles.

A noter : l’éco-prêt, la prime rénovation énergétique et crédit d’impôt sont trois aides cumulables entre elles.

  • Le programme « Habiter Mieux »

Ce programme regroupe les aides Anah rénovation énergétique (Agence nationale de l’habitat) et s’adresse aux propriétaires occupants sous conditions de ressources et sur constitution d’un dossier. Le montant de cette aide financière peut aller jusqu’à 10 000€ et les travaux d’isolation doivent permettre de diminuer de façon significative les déperditions d’énergie du logement.

D’autres aides peuvent également être mises en place, telles que la baisse de la TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique, le « chèque énergie » pour aider à payer factures d’énergie ou travaux de rénovation, les aides propres aux fournisseurs d’énergie (CEE) ou encore les aides des collectivités locales (par exemple : l’exonération temporaire de la taxe foncière pour les travaux d’économie d’énergie).

Le projet global du gouvernement et les aides qui en découlent visent ainsi une mobilisation générale des consciences et des actes des Français vers la transition énergétique. La rénovation énergétique maison individuelle, appartement et de tout type de bien immobilier peut ainsi devenir une démarche écologique et responsable, sans que celle-ci vienne pénaliser le budget des ménages.