Un conseiller vous rappelle gratuitement

Renseignez puis validez le formulaire ci-dessous.

Un conseiller vous rappelle gratuitement

Renseignez puis validez le formulaire ci-dessous.

Pour répondre à l’urgence climatique, les politiques publiques tentent de prendre des mesures fortes dans plusieurs secteurs de la société, et celui du bâtiment ne fait pas exception.

Ainsi la Réglementation Environnementale constitue le socle de cette régulation. La RE 2020 exige une limitation de la quantité de carbone rejetée sur tout le cycle de vie du bâtiment.

En effet, la construction représente un impact environnemental fort et des solutions sont à trouver pour réduire ses conséquences sur l’environnement.

Aujourd’hui, l’Etat a fixé les règles du jeu de la Réglementation Environnementale 2020, prévue par la loi « Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique » (ELAN).

Créaxia revient pour vous sur les orientations et les objectifs principaux prévus par la RE 2020.

 

  • Réduire l’emprunte carbone des bâtiments

La RE 2020 prévoit la montée en puissance du chauffage électrique.

Cette décision a pu en surprendre, et en décevoir, plus d’un, mais le ministère de la Cohésion des territoires l’a bien confirmé, le chauffage électrique sera choisi en priorité dans les constructions.

Le but étant de réduire l’emprunte carbone par l’utilisation de l’électricité et des énergies renouvelables.

Ce choix s’inscrit dans la stratégie nationale de neutralité carbone d’ici 2050, et décide de mettre l’accent sur l’utilisation d’électricité nucléarisée ou renouvelable, et donc d’énergie décarbonée.

  • Répondre aux périodes de canicule

Les rapports du GIEC sont saisissants : plus les années passent, plus nous allons vivre des périodes de canicules fréquentes et intenses.

Un des objectifs de la RE 2020 est donc de garantir la fraîcheur en période de canicule. Cela sera possible en permettant le confort d’été par le rafraîchissement grâce au renforcement de la conception bioclimatique du bâtiment appelée « Bbio ».

Parmi les facteurs au Bbio ont compte notamment : l’isolation du bâtiment, sa perméabilité à l’air, et les apports solaires.

  • Améliorer la performance énergétique

Afin d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, le recours aux matériaux de construction biosourcés qui stockent le carbone sera privilégié, ainsi que des modes constructifs dégageant peu de carbone.

L’utilisation de parois opaques déperditives avec résistance thermique, l’isolation répartie ou encore l’orientation Sud-Est, Sud-Ouest des pièces de vie, font partie des mesures prévues pour la bonne conception bioclimatique d’un bâtiment.

 

La RE 2020 est donc une étape pour une réglementation environnementale des bâtiments neufs. Le gouvernement a lancé le début des simulations pour déterminer les seuils précis de la réglementation, dont nous attendons l’entrée en vigueur d’ici 2021.